mercredi 12 octobre 2011

Préparer, présenter et évaluer un exposé avec les cartes mentales

Dans le cadre du cours d'Anglais les élèves de deux classes de 4ème ont pour objectif de présenter à l'oral, en Anglais, une personnalité ou un personnage qui leur tient particulièrement à coeur, avec comme support une carte mentale préalablement fabriquée. Un grand merci à la collègue d'Anglais pour développer ensemble cette action.

Ce projet s'articule en 3 moments:
Moment 1: Durant une heure, les élèves acquièrent la technique des cartes mentales et construisent leur première carte. Le thème de celle-ci est "De quelles informations avons nous besoin pour présenter quelqu'un?" Cette question permet de reprendre les différents éléments vus en cours, il leur a été expliqué la finalité du projet: passer à l'oral avec comme support une carte mentale. Un nombre importants d'élèves ont au départ du mal à comprendre la consigne, ils pensaient qu'il fallait SE présenter. Ce point éclairci, la réalisation de la carte n' a pas posé de difficultés particulières.






Certains ont réussi à terminer leur carte dans l'heure, d'autres l'ont terminé à la maison. Pour aider les élèves à rédiger et à développer leur carte, les mots en Français étaient acceptés.
Un élève a préféré recommencer sa carte à la maison et a réalisé un outil visuel proche de la sketchnote. Cette forme lui a semblé plus adaptée, plus personnelle. On y retrouve les principales informations mais mise en valeur d'une autre façon. Il n'avait pas colorier son travail, ce qui par défaut montre l'importance de la couleur, quelque soit l'outil visuel.

Moment 2: Un heure est consacrée à "Comment évaluer un exposé?". La classe est partagée par groupe de 3 élèves. Les groupes ont environ 20mn pour réfléchir aux critères d'évaluation d'une présentation orale en Anglais et pour réaliser au brouillon une carte présentant leurs idées. Le respect des critères formels de la fabrication d'une carte n'était pas ici l'essentiel. L'important était de travailler en groupe, s'écouter, trouver des idées et les organiser. Certains ont préféré travaillé seul.




 Chaque groupe restitue ensuite à l'ensemble de la classe ses idées. Pendant ce temps le professeur les note et les organise rapidement grâce à un logiciel de mind mapping, cette carte est vidéo-projetée. Une fois la restitution des groupes terminée, la classe réorganise cette dernière. Elle est ensuite imprimée et sera distribuée aux élèves pour suivre et  évaluer l'exposé des uns et des autres.


Le moment 3 est à venir, les élèves passent à l'oral avec comme support leur carte mentale.

Lucas Gruez, octobre 2011




Aucun commentaire:

Publier un commentaire